Et si la lecture est un problème ? 

La capacité à lire est l'une des principales compétences que l'être humain peut acquérir au cours de sa vie. La plupart des enfants apprennent à lire sans aucune difficulté, mais chez un certain nombre d'entre eux, nous constatons des perturbations dans l’apprentissage. La dyslexie existe dans le monde entier, elle n'est pas liée à la langue et elle affecte les performances scolaires et les activités quotidiennes liées à la lecture. Comme les personnes atteintes de dyslexie ont généralement une vision et une intelligence normales, avec l'aide d'un tutorat et de programmes éducatifs spécialisés, leurs résultats scolaires et leur qualité de vie peuvent s'améliorer considérablement. 

Cependant, sans accès à une aide spécialisée, l'échec de la lecture peut provoquer une frustration scolaire et affecter l'estime de soi. Comme les enfants peuvent avoir honte d'admettre qu'ils ont des difficultés à lire, la dyslexie peut passer des années sans être diagnostiquée, mais l'accès à une aide appropriée est toujours une bonne idée et une ressource utile. 

Définition et diagnostic  

La dyslexie est une difficulté d'apprentissage qui affecte la lecture, l'écriture et l'orthographe en dépit d'une intelligence normale, d'une bonne vue, d'une bonne audition, d'une motivation adéquate et d'autres mécanismes de soutien psychosocial. La dyslexie englobe les difficultés de compréhension du langage ainsi que toutes les modalités de perception qui ont trait à l'accès rapide à l'information. Comme mentionné précédemment elle est présente dans toutes les langues, mais les critères de diagnostic sont différents en fonction de la culture et des caractéristiques spécifiques de chaque langue. Cela signifie qu'il n'existe pas de test de dyslexie unifié pouvant être utilisé dans le monde entier, mais le DSM-IV (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) définit ce trouble comme une performance de lecture inférieure à celle attendue en fonction de l'âge et de l'intelligence de l'enfant. Pour diagnostiquer la dyslexie, plusieurs facteurs sont pris en compte, notamment le développement de l'enfant, ses problèmes éducatifs, ses antécédents médicaux et les membres de sa famille présentant des problèmes similaires.

Le médecin peut également s'enquérir de la vie familiale de l'enfant et lui demander s'il y a des problèmes à la maison. Des tests de la vue, de l'ouïe et des tests neurologiques font également partie de l'évaluation afin d'exclure d'autres troubles susceptibles d'entraîner des difficultés de lecture. L'enfant est soumis à des tests de compétences scolaires, notamment en lecture, et enfin, des tests psychologiques sont effectués pour déterminer si des facteurs sociaux, l'anxiété ou la dépression peuvent être à l'origine des problèmes de l'enfant.  

La dyslexie est connue pour être héréditaire, ce qui signifie que si les parents en sont atteints, il y a environ 50 % de chances que les enfants le soient aussi. Parmi les autres facteurs de risque figurent la naissance prématurée ou le faible poids à la naissance et les différences individuelles dans la partie du cerveau responsable de la lecture. 

À quoi ressemble un enfant dyslexique ?  

Un enfant souffrant de dyslexie a une vue et une audition normales, une intelligence moyenne ou supérieure à la moyenne, un bon état de santé général et ne présente pas de troubles émotionnels ou de privation sociale. Avant l'âge scolaire, certains signes peuvent être identifiés, comme un retard de parole, des problèmes pour nommer les lettres, les couleurs, des difficultés à apprendre de nouveaux mots ou des comptines. À l'âge scolaire, les problèmes deviennent plus apparents si l'enfant lit bien en dessous du niveau attendu pour son âge, s'il commence à rencontrer des difficultés à traiter et à comprendre ce qu'il entend, à trouver le mot juste ou à se souvenir de la séquence des événements. L'enfant peut également rencontrer des difficultés à percevoir les similitudes et les différences entre les lettres et les mots, et passer un temps anormalement long à effectuer des tâches impliquant la lecture ou l'écriture. Si elle n'est pas traitée, la dyslexie peut continuer à affecter les enfants à l'âge adulte avec des symptômes similaires. La mémoire à court terme, qui joue un rôle important dans la lecture et la compréhension, est également affectée par la dyslexie. Les enfants atteints de dyslexie ont souvent des difficultés à différencier la gauche de la droite, à se souvenir de l'emploi du temps de l'école, à mémoriser des comptines, à avoir des troubles de la perception visuelle et à être maladroits dans leur motricité. 

Tous ces symptômes peuvent entraîner des problèmes émotionnels, sociaux et avoir des conséquences psychologiques importantes : faible estime de soi mais encore anxiété ou dépression. Elle est également souvent liée à un trouble de déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH), à de l’agressivité, à une attitude de retrait par rapport à ses pairs, aux parents et face à l’enseignant. Les enfants souffrant de dyslexie peuvent se sentir désavantagés et incapables d'atteindre leur plein potentiel. 

Comment pouvons-nous aider ? 

Bien qu'il n'existe pas de traitement capable de faire disparaître ce trouble, il est important de le détecter et d'agir le plus tôt possible pour aider les enfants à apprendre à gérer leur dyslexie.  Des techniques éducatives et un plan individuel impliquant à la fois les parents et les enseignants peuvent aider l'enfant à apprendre à reconnaître et à utiliser les phonèmes (petites parties des mots), à établir des liens entre les sons et les lettres, à lire à haute voix pour améliorer sa fluidité, à enrichir son vocabulaire et à comprendre un texte écrit. Les orthophonistes (également connus sous le nom de logopédistes) peuvent évaluer, diagnostiquer et proposer des séances de thérapie portant sur le développement de compétences en matière de sons, de la parole, de conscience phonologique, en bref de compétences linguistiques au sens large (langages écrit et oral).

Les parents peuvent encourager la lecture, lire à haute voix aux enfants dès leur plus jeune âge, donner l'exemple de la lecture et aborder et reconnaître les problèmes à un stade précoce. Limiter le temps passé devant l'écran est toujours une bonne idée, tout comme rester en contact avec l'apprentissage et le développement de votre enfant. Une alimentation saine et un espace et un temps réservés à l'étude font une grande différence pour tous les enfants et pas seulement pour ceux qui ont des difficultés de lecture et d'apprentissage. 

Plus particulièrement, le soutien émotionnel est incroyablement important pour les enfants dyslexiques. Faire preuve d'empathie, d'un regard positif inconditionnel, offrir à votre enfant un espace sans jugement pour qu'il puisse se développer et s'épanouir, ainsi qu'exprimer son amour et son soutien peuvent faire une grande différence pour les enfants, quelle que soit leur condition, mais pour les enfants dyslexiques, cela est primordial. Si les parents d'un enfant dyslexique encouragent leur enfant, louent ses réussites et parlent ouvertement de son état, cela aidera l'enfant à mieux comprendre et à mieux gérer sa dyslexie, ce qui améliorera son estime de soi et sa qualité de vie. 

 

Nadja

Nadja Zivkovic-Nikitin, psychothérapeute intégrative accréditée MBACP, et psychologue clinicienne en ligne certifiée, elle travaille principalement avec des clients adultes en ligne en serbe et en anglais. Elle travaille actuellement en cabinet privé, mais aussi comme psychologue pour Eutelmed et comme tutrice pour l'Academy for Online Therapy. Cliquez ici pour en savoir plus sur Nadja.

REFERENCES  

https://www.dyslexia.com/about-dyslexia/signs-of-dyslexia/test-for-dyslexia-37-signs/ 

https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/dyslexia/symptoms-causes/syc-20353552#:~:text=Dyslexie%20est%20un%20trouble%20d'apprentissage,le%20cerveau%20qui%20traite%20le%20langage. 

https://www.decijapsihologija.rs/istaknuto/disleksija/